Retour sur le SEO Campus 2014 Day #1L'évènement SEO de l'année en France

SEO Campus 2014 à Paris les 13 et 14 mars 2014

Publié le 17 Mars, 2014 - 23:10 par Antoine Girault

On a parlé de Google (beaucoup), de ses mythes et réalités, de Bing et Yahoo! (un tout petit peu), des "animaux" de Google, surtout de Pingouin et de Panda, un petit peu de Colibri (Humming Bird), de Duplicate Content, de pénalité algorithmique (surtout) et de pénalité manuelle (pas assez) mais aussi de Negative SEO.

Intro Day #1 : Tordons le cou aux mythes SEO, et regardons la réalité !

En guise d'intro à ce cycle de conf, 4 experts du SEO (membres du comité éditorial de l'association SEOCamp) ont balayé les mythes qui on la vie dure en SEO, comme :

  • l'existence du Negative SEO "extrêmement rare dans la pratique", comme par exemple dans le cas d'un EMD neuf, selon Laurent Bourrelly
  • administrer une campagnes AdWord n'influe pas sur le positionnement naturel d'un site (cette question ressort à toutes les occasions : formation, conférences, et c'est au moins un point sur lequel les SEOs semblent unanimes)

J'ai pu constater que :

  • on dit "ranker" et non "positionner", ça fait plus mieux ;-)
  • même les éminents experts SEOs ne sont pas toujours d'accord  dès que l'on aborde l'influence ou le poids d'un critère ou d'un autre : par exemple, la faculté de Google à filtrer le Duplicate Content, ou encore l'intérêt des EMD suite aux nouvelles dispositions de Google à cet égard

Ceux qui connaissent ma réticence au "web social" dans le cadre d'une stratégie globale de visibilité d'une TPE m'ont déjà entendu dire que je ne croyais pas à certaines déclarations émanant d'articles disponibles au détour de la Toile, affirmant qu'être visible dans les réseaux sociaux améliore la visibilité d'un site dans les résultats naturels de Google. Merci donc à Laurent Bourelly d'avoir précisé qu'on ne peut baser une stratégie SEO sur du SMO. Thanks Laurent, you rock!

Et Olivier Andrieu, après avoir affirmé le contraire dans son livre "Réussir son référencement Google", a semblé reconnaître qu'il n'existait pas d'indice de densité idéal. Ouf ;-)

Micro formats, Rich Snippets et Microformats :

Merci à Yann Sauvageon de Synodiance pour la clarté de ses explications. Rien de nouveau en outre pour ceux qui n'ont pas attendu le SeoCamp'us 2014 pour s'intéresser à la valeur ajoutée sémantique qu'apporte la mise en place des différentes données structurées. Pour les autres, séance de rattrapage en visionnant les slides de la présentation ?

 

 

Les critères constitutifs du Webspam

Malgré le mal que les frères Peyronnet ont pu se donner, les résultats de leur étude n'ont pas pu être présentés à l'occasion du SEO Campus 2014, comme expliqué lors de cette conf' néanmoins très instructive.
Foi de marketeur (que je suis) l'approche très technique et universitaire de ces érudits du webspam est cependant très digeste grâce à la qualité oratoire des frères, avouons-le ! Nous avons hâte que Sylvain et Guillaume finissent leur étude, car les données présentées datent de  … 2004 ! Une éternité sur le Web (voire des années-lumières en "années-chien") !

Exploiter efficacement les possibilités de Google+

Ceux qui avaient suivi, préalablement à l'édition 2014 du SEO Campus, le test proposé par Hélène Cutts, orchestré par Mathieu Tournade de Yakamama, ont-ils comme moi perçu un certain décalage entre la promesse et le contenu de la conférence ? Certes, le rappel des fonctionnalités Google+ aura pu convaincre certains SEOs réticents à se pencher sur Google+, (s'il en existe car tout le monde ou presque semble avoir mordu à l'hameçon même moi j'avoue ;) toujours est-il que j'ai été déçu par les "résultats" de l'étude. En bref, beau teasing sur Google+, belle présentation via l'appli Prezi, beau buzz pour le site Yakamama, et même le selfie en fin de conf' ... on s'y croirait !

Pénalités manuelles, algorithmiques, Panda et Penguin

Aucun scoop n'est sorti de cette table ronde somme toute très intéressante, notamment grâce au retour d'expérience de Sébastien Monnier, ancien Quality Rater chez Google (sauf erreur), qui a pu faire part de ses expériences en la matière, même si celles-ci datent d'avant 2010. L'occasion tout de même de rappeler que l'objectif apparent de Google est d'ordre pédagogique, à savoir changer le comportement des Webmasters et SEOs, reposant selon Philippe Yonnet (actuel président de l'asso SEO Camp) sur une stratégie "FUD" pour Fear, Uncertainty and Doubt, technique empruntée de l'art de la guerre - s'il on considère qu'il puisse en exister un.

Et ça marche, car de mon côté, c'est entre autres avec pour objectif d'éliminer quelques doutes Post-Penguin que j'ai décidé de participer à ce cycle de conférences.
Bref, pas grand chose de plus à part ce qu'on a déjà pu savoir ou comprendre à ce sujet via les Hang-Outs proposés depuis quelques mois sur la chaîne GWT et/ou par la Webspam Team de Google.
C'est rassurant pour moi de voir que les grand pontes du SEO n'ont pas les réponses à toutes les questions que peuvent se poser les consultants en référencement que nous sommes dans nos modestes provinces ;-)

Why you should check your backlinks in 2014

Je ne "connaissais" Dixon que via son incontournable application Majestic SEO, et je dois avouer avoir été séduit par son flegme anglo-saxon, et sa façon de présenter les choses, notamment l'intérêt - selon lui - persistent des liens dans l'ère Post-Penguin, car ils représentent tout "naturellement" la nature des échanges naturels entre les individus, les marques, les centres d'intérêt. Bref, au delà du discours forcément commercial, intervention intéressante en langue anglaise, qui a permis de finir en douceur cette première journée du SEO Campus 2014.

Ah oui, j'oubliais : très bonne organisation générale, endroit cosy et bien choisi (à part l'accès peut-être ?) pour le déroulement des conférences (L'Usine à Saint Denis), bon spot d'apéro le soir-même au restaurant-bar "La 3ème mi-temps", le tout dans un bon esprit, professionnel et décontracté… What else?

SEO Campus 2014 Day #2 ?

Par manque de temps, je laisserai le soin aux autres participants à la conf' de rédiger un compte rendu sur la journée du 14 mars 2014, comme ici, ou . Bonne lecture !