Web un... web deux... web trois-zero !Mais que se cache derrière le terme Web 3.0 ?

Web 1... web 2... web trois-zero !

Publié le 5 Juillet, 2014 - 09:31 par Antoine Girault

OK, en cette période de Coupe du Monde, le jeu de mots composant le titre de ce post était assez facile ;-)

Disons que dans ce contexte "tout-football", je n'aurais de toute façon pas fait mieux que Frank Dubosc, que je me permets de citer ci-dessous directement via son compte Twitter :

Vous avez dit ... Web 1.0 ?

Le Web 1.0, c'est le Web tel que nous avons pu le connaître en France dans les années 1990 : l'avènement du lien hypertexte, qui est encore aujourd'hui l'essence même de l'Internet, permettant de naviguer d'un clic de souris entre différentes pages Web, de site en site.

L'heureux possesseur d'un PC et d'une connexion Internet n'avait plus qu'à lancer son modem 56K pour surfer avec Internet Explorer 1 ou Netscape (désolé Papa d'avoir squatté la ligne téléphonique du bureau durant des heures).

A ma connaisssance, cette appelation "1.0" a vu le jour rétroactivement, quand le néologisme "Web 2.0" est né...

Web 2.0 : évolution majeure du Web ou buzzword  ?

Même si le terme a été utilisé à toutes les sauces par des agences Web à la sauce "plus-cool-tu-meurs", il est indéniable que le Web 2.0 marque au fer rouge l'avènement du Web social : l'émergence des forums de discussion, ces lieux d'échange entre passionnés qui ont "traversé les âges", en est d'ailleurs la première empreinte.

L'internaute ne se contente plus de naviguer de page en page. Il répond en temps réel à d'autres internautes, partage ses découvertes, donne son avis, noue des contacts, etc. Jusqu'alors limité à lire ce que les sites Web lui "servent" sous forme de contenu textuel ou image, l'internaute peut dorénavant interagir, devenant ainsi lecteur ET rédacteur.

Le Web 2.0 est donc bel et bien une évolution majeure du Web, que nous avons vu arriver sous forme de forum puis de "blog" et qui a évolué sous l'impulsion des Réseaux Sociaux comme Facebook, Twitter et plus récemment Google+ ... ou encore Viadeo, LinkedIn, et des dizaines d'autres !

C'est ce même Web 2.0 qui est à la base du concept d'e-réputation, attaché aux votes, notes et autres avis que l'internaute peut laisser sur des sites spécialisés tels que TripAdvisor dans le secteur du tourisme ou FIANET dans l'e-commerce.

Et le Web 3.0 dans tout ça ?

D'après Wikipedia, le Web 3.0, lui, n'est pas vraiment défini.
Ouf, je ne suis pas seul à douter de ce que veut dire l'expression "Web 3.0" ;-)

Toujours d'après l'incontournable encyclopédie en ligne, Les deux thèses dominantes sont de considérer le Web 3.0 comme l'Internet des objets, qui émerge depuis 2008, l'autre thèse dominante est d'en faire le web sémantique.

Cette dernière, largement exploitée par la commauté SEO (Search Engine Optimization), notamment par l'utilisation des métadonnées au sein du code HTML, pourrait effectivement marquer un tournant dans la compréhension des contenus par la Machine. Un pas de plus vers l'Intelligence Artificelle ?

En conclusion, si le Web 2.0 a donné une plus grande place à l'humain sur la Toile, le Web 3.0 pourrait bien cette fois donner un coup de main aux machines et aux objets !